Sexothérapie

À qui s’adresse-t-elle ?

Comme son nom l’indique, une sexothérapie est une thérapie centrée sur une problématique d’ordre sexuel. Or, toute personne ou tout couple peut, à un moment donné de sa vie, avoir besoin d’être aidé pour trouver ou retrouver une meilleure santé sexuelle et une plus grande harmonie sexuelle dans son couple.

Dans la sexualité, le cœur parle au corps et le corps parle au cœur. De sorte que le corps à corps devient cœur à cœur. Dès lors, la sexualité est un moyen de communication privilégié pour le couple. Aussi, quand il y a un décalage entre les attentes des partenaires ou un dysfonctionnement, cela peut engendrer beaucoup de souffrance.

Voici quelques exemples de raisons qui ont pu pousser une personne ou un couple à venir me consulter :

  • le décalage des besoins sexuels dans le couple,
  • le manque ou l’absence de désir sexuel,
  • pour la femme, des douleurs lors de la pénétration (dyspareunie) ou l’impossibilité d’être pénétrée (vaginisme),
  • pour l’homme, des troubles de l’érection ou de l’éjaculation,
  • des questions sur l’orientation sexuelle,
  • des blocages divers dans l’expression de la sexualité, généralement liés à l’histoire du développement sexuel de la personne
  • une addiction d’ordre sexuel.

La démarche de me consulter résulte parfois d’une initiative personnelle, parfois d’une initiative de couple. Les deux sont possibles.

De coeur à corps sexothérapie Lyon
De coeur à corps sexothérapie Lyon une initiative personnelle ou en couple

L’approche sexocorporelle

L’approche sexocorporelle permet la prise en charge de difficultés d’ordre sexuel dont l’origine n’est pas organique. Elle a la particularité de s’appuyer sur un modèle de santé sexuelle (élaboré dans les années 1970 par le Pr. Jean-Yves Desjardin, psychologue et sexologue canadien, fondateur du premier département de sexologie à l’Université de Montréal) et de proposer des moyens simples et efficaces pour améliorer la vie sexuelle et amoureuse.

Lors d’un suivi en sexocorporel, j’entame nos entretiens par une évaluation sexologique rigoureuse permettant d’établir un diagnostic précis et de repérer les limites que la personne ou le couple souhaite dépasser. Cela permet de dégager la logique de ce qui a mené la ou les personnes à ses (leurs) difficultés.

Les pistes d’évolution que je travaille ensuite avec la personne ou le couple désireux de progresser dans sa sexualité passent, entre autres, par l’acquisition de nouvelles habiletés corporelles individuelles et conjugales. À ce propos, je constate souvent que nous sommes notre pire ennemi par les limites que nous nous imposons. Et le travail que nous effectuons en sexocorporel, par l’acquisition de nouvelles compétences, nous amène justement à dépasser ces limites. Cela est d’autant plus vrai que lorsque nous bougeons dans notre corps, nous bougeons dans notre tête. C’est donc tout notre système de pensée, parfois très limitant, qui peut évoluer lorsque nous apprenons à être plus à l’aise dans notre corps.

Précisions sur le travail en sexocorporel 

Tel un arbre* qui se fortifie et peut développer de nouvelles branches toute sa vie, à tout moment de notre parcours nous pouvons évoluer vers plus d’épanouissement dans notre sexualité. Ceci dans la mesure où la sexualité repose sur des composantes qui sont elles-mêmes évolutives. Il s’agit notamment :

  • de composantes cognitives (notre système de pensées),
  • de composantes physiologiques (tout ce qui entre en jeu lors de la montée de l’excitation sexuelle),
  • de composantes personnelles (la manière dont nous vivons notre féminité ou notre masculinité, notre rapport au désir, au plaisir, à l’intensité sexuelle…),
  • et de composantes relationnelles (nos différentes habiletés relationnelles et sexuelles…).

Si je poursuis la métaphore de l’arbre, je peux aussi dire que, à l’image des intempéries qui peuvent endommager l’arbre et notamment le jeune tronc en développement, la vie peut parfois nous malmener de telle sorte que nous sommes fragilisés dans notre masculinité ou notre féminité.

À la suite de l’évaluation sexologique, je propose donc un travail portant sur les différentes composantes de la sexualité, en lien avec la problématique dégagée lors du bilan. Parmi les apprentissages possibles, nous trouvons :

  • l’apport de nouvelles connaissances sur la sexualité,
  • l’apprentissage d’une meilleure gestion de l’excitation en jouant sur les lois du corps (le tonus musculaire, la respiration, le rythme, les mouvements),
  • un travail sur la féminité ou la masculinité,
  • un travail sur les compétences relationnelles de communication et de séduction,
  • un travail sur les habiletés érotiques
  • . . .

Bien évidemment, le travail est propre à chaque couple ou individu, en fonction de la problématique cernée et de la personnalité de chacun.

De coeur à corps Sexohérapie Lyon arbre Dr Dominique Chatton

* J’emprunte cette image de l’arbre, que je trouve très parlante, au Dr Dominique Chatton,
psychiatre et sexologue suisse, membre de l’Institut International de Sexocorporel (ISI).

Le Dr Jean-Yves Desjardins, fondateur du Sexocorporel et cofondateur du département de sexologie à l’Université du Québec, à Montréal, a enseigné le Sexocorporel pendant vingt ans au département de sexologie de cette université. À sa retraite, en 1988, il a poursuivi ses enseignements en Europe par le biais du CIFRES (Centre international de formation et de recherche en sexualité). Son enseignement s’est ensuite diffusé dans plusieurs pays et aujourd’hui, le Sexocorporel est enseigné dans huit pays (Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, France, Italie, Maroc, Suisse) et fait graduellement son entrée dans quelques universités de France et de Suisse. Plusieurs professionnels de la santé (médecins, psychiatres, psychologues, urologues, gynécologues, etc.), spécialisés en sexologie clinique, travaillent quotidiennement avec le Sexocorporel dans divers pays et dans diverses langues.

Prestation et tarifs

La prise en charge en sexothérapie se fait en deux, voire en trois temps :

  • un premier rendez-vous (quelquefois, deux sont nécessaires) de 1 h 30 pour établir un bilan de santé sexuelle de la personne qui consulte,
  • puis quelques entretiens de 1 h ou 1h 30 pour travailler sur les pistes d’évolution proposées à la suite du bilan,
  • pour les personnes en couple et désireuses d’associer leur conjoint à leur travail, une ou deux séances de 2h en couple sont à prévoir,

Tarif des consultations :

  • séance de 1 h : 65 €
  • séance de 1 h 30 : 90 €

Aujourd’hui, de nombreuses mutuelles de santé proposent une prise en charge partielle des thérapies. Je vous invite à vous renseigner.

Les séances non annulées 48 heures à l’avance sont dues.

J’ai pour principe de penser que toute personne ou tout couple qui le désire doit pouvoir travailler à l’amélioration de sa vie sexuelle avec l’aide d’un professionnel, et ce, indépendamment de ses moyens financiers. Aussi, en cas de difficultés financières, je vous invite à m’en parler simplement dès le premier entretien, afin que nous puissions mettre en place des facilités de paiement des séances. Je précise par ailleurs que pour pouvoir effectuer un travail de qualité, les personnes désireuses d’avancer doivent avoir la volonté d’investir (en temps, en actes et en argent) dans cette nouvelle voie.

Il est important de ne pas rester seul.
Je mets à votre disposition ma triple compétence de thérapeute de couple Imago, de sexothérapeute et de conseillère conjugale et familiale.